Aujourd’hui sort le nouvel album de Sofiane « Bandit saleté ». Un album que tout le monde attend. En effet Sofiane a très bien su faire parler de lui on se souvient tous de l’affaire de l’autoroute qui date d’il y a plus d’un mois. Le rappeur avait, on se le rappelle, profité d’un bouchon sur l’autoroute A3 pour tourner son clip « Toka », un exercice qui n’a duré pas plus de « 2 min45 », c’est-à-dire une seule séquence avant de remballer. Mais comment la décision a été prise ? et par qui ?

C’est à ses questions que répond Fianso lors d’une interview avec nos confrères de Booska-P, il nous explique ainsi que : « Deux heures avant Toka, […] on est chez Capitol, […] tout le monde est là. Lors de la première réunion on décide que Toka passe à la trap. […] Et moi je dis « ok » ».

Il semblerait ainsi que ce n’est pas son label ou autres qui auraient pris la décision, Sofiane continu en disant : « C’est un truc que j’ai toujours voulu faire, un clip sur l’autoroute [… Je ne savais pas si j’allais le faire même deux heures avant ».

On peut comprendre le rappeur qui voulait se faire un « kiff », et tourner son clip sur l’autoroute. Il n’a gêné personne ce n’était « qu’un bouchon dans un bouchon », il en a profité, et cela pour son plus grand plaisir et celui de ses fans.

Cependant, le rappeur s’engage à ne pas récidiver : « Je ne regrette pas, je le referais par mais je le regrette pas ». Il faut dire que les conséquences ont été très lourdes pour le rappeur : lourdes médiatisations (« J’ai pu voir quand les médias soufflent vraiment », une de journaux), Jours de dépôts (4 journées), Gardes à vue (3 journées), perquisition ... Mais est-ce que ce n’est pas ce genre de choses que l’on attend de Fianso, c’est-à-dire une personne prête à défier l’autorité ?