Dans la nuit de lundi à mardi 11 février, le youtubeur controversé Bassem Braiki aurait été violemment agressé devant son domicile de Vénissieux, près de Lyon par le rappeur Sadek et trois autres individus.

Après avoir revendiqué l'agression et l'a publié sur les réseaux sociaux, Sadek a dit regretter les faits et qu'il assumera totalement ses actes. En effet, Sadek a été arrêté par la police à Paris le lendemain de son agression. Le rappeur a été mis en examen puis écroué. 

Mais après un mois et demi de détention, le rappeur du 93 est sorti de prison sous controle judiciaire ce jeudi. Comme l'affirme le Parisien la fin de sa détention provisoire de Sadek est sans lien avec le contexte épidémique. La chambre d'instruction de la Cour d'appel de Lyon a demandé une étude sur la faisabilité d'un bracelet électronique mais mercredi elle a décidé de le libérer sans bracelet mais en le plaçant sous contrôle judiciaire. Sdek devra donc se rendre au commissariat deux fois par mois, a interdiction de se rendre dans le Rhône, où réside Bassem Braïki, ainsi qu'entrer en contact avec lui de quelque façon que ce soit. 

Sadek a lui meme annoncé sa libération sur twitter en tweetant :"Je suis dehors les amis ... enfin à la maison , restez chez vous prenez soin de vous"

Après un mois et demi de détention, Sadek est libéré de prison sous contrôle judiciaire !