Pour Benjamin Mendy c’est la désillusion totale. Depuis les accusations de viols contre lui, ses journées ne sont plus les mêmes, surtout pour son salaire qui est passée de 100.000 euros par semaine à une somme dérisoire.  

En détention provisoire, Benjamin Mendy doit se plier aux règles de la prison britannique de Her Majesty’s Prison (HMP) d’Altcourse. Le footballeur de Manchester City doit notamment travailler pour le compte de la prison pour un maigre salaire.

Pour le moment, toutes ses demandes de libération sous caution ont été refusées, la dernière remonte à mardi 12 octobre comme l'a rapporté L’Équipe. C’est donc en travaillant au service de la prison du nord de Liverpool que Benjamin Mendy occupe ses journées. Et ce, pour un maigre salaire, soit 8,20 euros par semaine, bien loin de la compensation habituelle qui lui était donnée pour ses performances sur le terrain. Le joueur ne touchait pas moins de 100.000 euros par semaine.

Comme l’a précisé le journal dédié à l’actualité sportive, chaque détenu de la HMP Altcourse doit « travaill[er] 40 heures par semaine » à toutes sortes d’activités. Le footballeur pourrait ainsi travailler à la blanchisserie, au recyclage des déchets de la prison, à un atelier de fabrication de literie ou encore à l’assemblage de meubles destinés à la prison.