L’intervention des policiers de la brigade anticriminalité (BAC) à Draveil (Essone) ne s’est pas déroulée comme prévu. Les agents ont été encerclés par une vingtaine d'individus et la situation a rapidement dégénérée.

Les faits se sont déroulés dans le quartier des Mazières, mercredi soir vers 18h45. C'est au cours d'une opération de sécurisation que les policiers de la BAC en civil ont croisé le chemin d’un mineur de 17 ans. Alors qu'ils passaient dans la rue Albert-Einstein, ce dernier les aurait reconnus puis insultés. Les fonctionnaires décident alors de l'interpeller mais l'adolescent se rebelle et devient violent. Il frappe l'un des policiers au visage et le blesse. D'autres individus du quartier aperçoivent ce qui se passe, se regroupent et viennent au contact des forces de l'ordre pour empêcher l'interpellation. Les policiers font usage de deux grenades lacrymogènes pour les faire reculer. L'un des agresseurs en profite pour récupérer un tonfa (une matraque avec une poignée, ndlr), qui était posé sur le tableau de bord de la Ford Mondeo banalisée des policiers, et filme la scène avec son téléphone. La vidéo a été publiée sur les réseaux sociaux. On entend le voleur qui insulte les forces de l'ordre. « Sale fils de p**te ! Wallah ni**uez vos mères ! », lâche-t-il notamment, ordonnant dans le même temps aux policiers de lâcher l'interpellé. Les fonctionnaires finissent par réussir à installer l'adolescent interpellé dans leur voiture. Au moment de quitter le quartier, des projectiles sont lancés. Une pierre s'écrase sur la lunette arrière de la Mondeo.

Deux enquêtes ont été ouvertes. La première vise ce mineur qui est poursuivi pour outrages, rébellion et violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique. Le policier blessé a déposé plainte. La seconde enquête concerne le vol du tonfa, qui n'a pas été retrouvé, et les dégradations sur la voiture de police.