Donald Trump a profité des dernières heures qui lui restaient encore en tant que président des USA pour gracier 73 personnes en prison, dont deux rappeurs, Lil Wayne et Kodak Black ; comme le rapportent les médias américains, dont TMZ.

En effet, avant de définitivement sortir de la Maison Blanche, Donald Trump a profité des dernières heures qui lui restaient en exercices pour exercer les derniers privilèges que lui incombe sa fonction. Ainsi, il a gracié Lil Wayne, qui devait attendre le verdict son procès pour port d’arme illégal et auquel il avait plaidé coupable, lui évitant une peine de 10 ans de prison.

Le président justifie cette grâce par l’action caritative de Lil Wayne qui a donné beaucoup aux hôpitaux et aux banques alimentaires

Le deuxième est Kodak Black, qui purge une peine de 46 mois pour port d’arme illégal lui aussi, et qui avait lancé un appel en fin d’année à Donald Trump pour sortir plus tôt que prévu de prison, le rappeur était initialement prévu pour sortir en novembre 2022. Pour rappel, il avait promis de donner un million de dollars à des œuvres caritatives. Donald Trump justifie cette grâce aussi par le fait que le rappeur ait œuvré à financer des programmes scolaires à des étudiants dans le besoin.

Pour rappel, Lil Wayne avait publiquement affiché son soutien à Donald Trump lors de la campagne présidentielle, tout comme Kodak Black qui avait de prison lancé un soutien au désormais ex-président.