Lucas Hernandez peut se faire du souci. Depuis hier, le défenseur de l'équipe de France se retrouve au centre d'une tempête juridique.  La justice Espagnole a ordonné son incarcération.

Comme révélé par le journal AS, un tribunal de Madrid a demandé l'incarcération du défenseur du Bayern Munich. L'international français est convoqué le 19 octobre par la justice espagnole afin qu'il puisse choisir la prison de son choix et y être incarcéré pour purger une peine d’emprisonnement de six mois ferme.  

Les faits de cette affaire  remontent à février 2017, lorsque l'international tricolore et sa compagne Amelia de la Osa Lorente  avaient été condamnés chacun à 31 jours de travaux d'intérêt général et à six mois d'éloignement mutuel pour «violences domestiques» , après une rixe nocturne en pleine rue. Un ordre d'éloignement qui ne sera finalement pas respecté par le couple. A peine quatre mois plus tard, le footballeur et sa compagne étaient interpellés à l'aéroport de Madrid-Barajas alors qu'ils rentraient d'une lune de miel à Miami. Hernandez avait été retenu quelques heures en garde à vue, avant d'être remis en liberté. Sa femme n'avait en revanche pas été arrêtée, car la mesure d'éloignement ne lui avait pas encore été notifiée officiellement à ce moment-là.

Selon AS, la nouvelle a «provoqué un véritable tremblement de terre à Munich» . Le quotidien espagnol affirme que le Bayern n'était pas au courant de la menace judiciaire qui planait au-dessus de son joueur, avant de l'apprendre dans les médias.