Nelson est de retour dans le game. Il  met les bouchées doubles en dévoilant son EP « Paris-Bavex Face A » et dans la foulée son tout dernier clip « Deform Scan ».

Nelson  est passionné par le rap et le théâtre.  Il a commencé sa carrière de rappeur en 2018, après avoir eu son diplôme du  conservatoire National Supérieur d’arts Dramatique (CNSAD).  Après plusieurs clips, notamment « Comme prévu » et « cartoon Brain » où le rappeur fait preuve d’un sens pointu de l’image, de la conception des décors teinté d’humour, il balance son EP « Paris-Bavex Face A » qu’il réalisé pendant le confinement de mars  2020 avec son acolyte beat maker Kritchevsky. Le projet  témoigne  comme à l’habitude de l’artiste d’un univers délirant et onirique.

L’avant-gout de l’opus est perceptible grâce au clip « Deform Scan ». Un morceau qui se rapproche plus des codes classiques du rap, où Nelson aborde des thèmes personnels et universels, comme la déception relationnelle, la mort d’un proche  ou encore les  démons intérieurs auxquels fait face le rappeur.  Le tout est posé sur une prod mélancolique avec des paroles intenses.  Sur le coté visuel, Nelson n’a pas  dérogé à sa ligne directrice en réalisant lui-même le visuel en le dotant de son imagination débordante, et de particules technologiques aussi.  La particularité de ce clip est qu’il s’agit du premier visuel de rap français réalisé avec la technologie dite VFX.

Nelson est incontestablement un ovni musical non identifié. Il arrive avec un rap pur et une image futuriste qui plonge les auditeurs dans l’univers et l’imaginaire du rappeur.