Dans la nuit de lundi à mardi 11 février, le youtubeur controversé Bassem Braiki aurait été agressé devant son domicile de Vénissieux, près de Lyon par le rappeur Sadek et trois autres individus. Après l'agression, Sadek a été arreté un jour après puis mis en examen et écroué à la Maison d'arrêt de Lyon-Corbas.  

Après avoir revendiqué l'agression et l'a publié sur les réseaux sociaux, Sadek a dit regretter les faits et qu'il assumera totalement ses actes. En effet, Sadek a été arrêté par la police à Paris et a témoigné lors de son interrogation :"La colère a pris le dessus. Je n'ai absolument pas maîtrisé mes gestes" 

Cependant, une vidéo vient de débarquer sur la toile et sous entend que Sadek se fait tabasser par un groupe de mecs dans la cours de prison. Mais peu après, le journal et quotidien lyonnais Le Progrès  a affirmé que c'est un fake et que ce n'était pas Sadek qui se faisait frapper mais une autre personne qui a subi des coups par terre par un groupe de détenus. Le journal en question est allé chercher plus d'informations sur ce sujet en interrogeant un syndicaliste de la maison d’arrêt de Corbas où Sadek y est incarcéré. Ils leurs ont confirmé qu'il ne s'agissait effectivement pas de Sadek mais d’un homonyme. Meme la vidéo a été filmé dans une autre prison :" Les cours de promenade se ressemblent et de notre côté, on n’a pas eu de remontées d’incident majeur ces derniers temps. Un cas comme celui-là donne lieu systématiquement à une enquête judiciaire !" Sadek, quant à lui, est bel et bien mis en isolement et à l'écart des autres prisonniers pour éviter un tel incident.