Un différend avec un automobiliste s'est transformé en une violente agression. Un conducteur de bus de la RATP a été frappé à plusieurs reprises par un homme jeudi dans le 12e arrondissement de Paris.

L'agression a eu lieu vers 16h30 au niveau de l'arrêt Bastille, sur la ligne de bus 91. A ce stade, l'origine de ce déchaînement de violences n'est pas claire. Sur une vidéo, postée sur les réseaux sociaux, on peut voir l'automobiliste s'en prendre au conducteur. Dans un premier temps, il frappe à coups de poing sur la vitre du conducteur, qui se brise en plusieurs endroits. L'homme fait ensuite le tour du bus pour rentrer à l'intérieur et attaquer le chauffeur. L'agent de la RATP reçoit plusieurs gifles et coups de poing. On peut voir du sang sur son cou.

La vidéo se termine par l'intervention d'agents du groupe de protection et de sécurité des réseaux (GPSR). Si l'on ignore à ce stade les circonstances exactes de ce déferlement de violence, la RATP évoque «un différend» entre les deux protagonistes. Blessé et choqué, le conducteur a été pris en charge par les pompiers et son encadrement, puis hospitalisé à la Salpêtrière. Quant à l'agresseur, il a été interpellé et placé en garde à vue. Âgé de 26 ans, il a été libéré ce vendredi après s'être soumis à une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Il sera convoqué prochainement au tribunal pour être jugé « des chefs de violences sur personne chargée d'une mission de service public et dégradation de biens public ».