Pour obtenir un passe sanitaire les gens sont prêts à tout et font preuve d’originalité. Après les QR codes usurpés et les trafics de pass sanitaire, un Italien a trouvé une idée bien singulière d’avoir son pass.

Un quinquagénaire s’est présenté dans un centre de vaccination à Biella, dans le Piémont, jeudi soir avec l’intention de recevoir sa dose de vaccin mais pas dans son organisme. Il a en effet installé une prothèse en silicone qui lui servait de bras. Au moment de recevoir le vaccin, l’infirmière qui s’occupait de lui s’est rendu compte que quelque chose n’allait pas au moment où elle a touché ce qu’elle croyait être son bras. Elle lui a demandé donc d’ôter sa chemise et de présenter l’autre bras, pensant qu’il était réellement amputé d’un bras. Comprenant qu’il était démasqué, le quinquagénaire a tenté le tout pour le tout en demandant à l’infirmière de faire comme si elle n’avait rien vu. Mais elle a refusé.

C'est le président de la région du Piémont, dans le nord-ouest de l'Italie, Alberto Cirio qui a rendu l’affaire publique sur Facebook en partageant l’histoire en la présentant comme « d'une gravité énorme », « inacceptable face au sacrifice que la pandémie fait payer à toute notre communauté en termes de vies humaines et de coûts sociaux et économiques ». Cet élu Forza Italia, ancien de la Ligue du Nord, ne prend pas cette tentative d'échapper au vaccin à la légère, et entend engager des poursuites contre l’homme en question.