Un homme au volant d'un poids lourd a refusé d'obtempérer aux policiers municipaux puis aux gendarmes à Méry-sur-Oise (Val-d'Oise) ce vendredi matin. Il s'est lancé dans une dangereuse course-poursuite avec les forces de l'ordre.

Tout commence vers 08h30 à Méry-sur-Oise lorsque le conducteur d'un poids lourd franchit un feu rouge et percute plusieurs voitures. L'un des conducteurs a été légèrement blessé et pris en charge par les sapeurs-pompiers. Le chauffard refuse ensuite d'obtempérer aux policiers municipaux et accélère. Il refuse également de s'arrêter lorsque les gendarmes du peloton de surveillance et d'intervention (PSIG) lui ordonnent.

Le fuyard aurait alors pris la N184 à contresens. Il se dirige finalement à Saint-Ouen-l'Aumône. Des policiers utilisent alors un stop-stick pour l'arrêter, en vain. Le chauffard fonce sur les forces de l'ordre et percute un véhicule de police puis un second de gendarmerie. « Les forces de l'ordre ont ouvert le feu à 35 reprises au total », indique une source proche de l'affaire. « Six policiers ont tiré 23 fois et deux gendarmes 12 fois, principalement dans les pneus du semi-remorque, ce qui a permis de l'arrêter ». Le camion a fait une sortie de route dans un champ.

Le conducteur âgé de 39 ans, qui est déjà connu des services de police, a été placé en garde à vue. « Il était sous l'emprise de la cocaïne au moment des faits », ajoute notre source.

Deux enquêtes ont été ouvertes dans cette affaire. L'une confiée à la brigade de recherches de Pontoise concernant les faits reprochés au chauffard, et la seconde à la section de recherches de Versailles qui devra confirmer que les gendarmes et les policiers ont fait usage de leur arme de manière réglementaire.