Vegedream est dans la sauce après son agression. Seulement, le rappeur a poussé un énorme coup de gueule contre la version des faits relatés dans les médias et il a donné sa propre version.

En effet, Le Parisien a révélé que Vegedream a été agressé à Villetaneuse dans le 93 dans la nuit du vendredi 30 septembre au samedi 01er octobre vers 1h du matin. Le quotidien indique que l’artiste se rendait au domicile d’une prostitué après avoir fixé un RDV sur Internet. Dans le hall de l’immeuble de cette dernière, Vegedream a été surpris par deux hommes et une femme, tous cagoulés. Ces derniers l’ont frappé, aspergé de gaz lacrymogène avant de lui prendre sa veste qui contenait les clés de son domicile. Aussitôt, le rappeur a alors alerté la police avant d'être pris en charge par les pompiers et conduit à l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis car victime de nausées. Seulement le concerné dément cette version des faits. Intervenant en direct sur TPMP, le rappeur commence par dire « Mais est-ce que vous vous rendez compte à quel point ça va vite quand vous donnez de fausses informations, ça peut gâcher la vie de quelqu'un comme ça bêtement » en expliquant par la suite «la vraie histoire c'est juste que je devais aller au studio, je ne sais pas si on m'a fliqué ou je ne sais quoi. On a essayé de me voler ma moto, je me suis abrité chez des gens et de là j'entends des histoires de prostitué, rien à voir. Ma moto est encore là, on a essayé de me voler, on m'a gazé. Je n'ai même pas prévenu ma famille, ça arrive tout le temps ».