Akhenaton - Parole : Je suis peut-être...

Akhenaton
Parole Je suis peut-être... Akhenaton :
Je suis peut-être maigre comme un stockefishe

Et sans les décoller, je passe derrière les affiches

C'est vrai, il me manque bien quelques kilos

Et quand je suis en maillot, on dirait une radio

Me suis-je fâché, avec tous les chefs?

Ou dans le passé fus-je rapatrié pas l'Unicef?

Je n'en sais rien, sur un Ciao en tout cas

Il faut mettre du poids pour que je ne décolle pas

Pourtant j'ai toujours eu le respect des gonzes

Même si mes jambes sont des 11

Et même si après le Coca Light, le beurre light,

Winston et Hollywood light, je représente l'homme light

Même si je suis épais comme un bâton de polo

Check ce morceau solo où je n'y vais pas molo

Je suis peut-être le contraire d'un gros

Mais putain, qu'est-ce que je tue sur le micro

J'ai peut-être une quinzaine de dents cassées

Et lorsque je souris, je m'apparente à un damier

Ce serait moi qui aurait doublé la bouche de l'acteur

Jacquouille La Fripouille dans le film «Les Visiteurs»

Avec un dégradé du feu de Dieu des Dents

Je ne peux rien mâcher et mastique avec le rang de devant

Difficile de travailler la diction, la prononciation

Avec autant d'aérations

Je n'irai pas jusqu'au point de dire que ma bouche est vraiment

Minable, non, simplement décapotable

Mon dentiste est formel, il a évalué les travaux: bigre!

Pour le gros oeuvre, il vaudrait mieux appeler Bouygues

Quelque part il y a peut-être une raison

Pas comme certains qui ont grandi dans un cocon

Mais laisse! Il me manque peut-être quelque cros

Mais putain qu'est-ce que je tue sur le micro

J'ai peut-être le tarin de Cyrano

Mais il y a pire que moi, en plus ils font les chauds

Mon frère m'a toujours dit «Attention avec ton syphon

Ne respire pas trop fort ou tu nous déclenches un typhon»

Tu te la joues Scarface, mais ne sniffe jamais

Avec ton nez, c'est une overdose assurée

Je donne l'os au chien si tu te fais opérer

Et quinze jours après, il est toujours en train de ronger

J'ai l'air fin, c'est certain je respire

On délire sur mon sourire avec mes dents en cuir

Si j'étais toi, je ne rirais pas trop

Parce que putain qu'est-ce que je tue sur le micro

Je ne danse pas car j'ai horreur du ridicule

Trop peu pour moi les j'avance, tu recules et je

T'enfonce dans la tête l'idée

Que même si j'étais déchiré, jamais je ne bougerais

C'est pas pour jouer les proxos, kid

Simplement je fais deux pas, et tu crois voir un droïde

Dans les boîtes, je me fais chier pour de bon

Je suis comme E.T.: je veux rentrer maison

Pas même de slow, de baiser gluant

Je reste à la maison pour mater «Le bon, la brute et le truand»

A la danse, peut-être je suis zéro

Mais putain ce que que je tue sur le micro

Texte ajouté par "Clément".