Georgio - Parole : Coup pour coup

Georgio
Paroles de chansons Coup pour coup : (Hé) Y’a pas qu’du Coca dans la teille (nan) Mais qu’les potos dans la caisse (ouais) Y’a pas d'Coco dans mon zen nan Et fuck un gros coup sur mon bec (F*ck F*ck F*ck) J’vis pour les moments magiques Pas pour les voitures qui coûtent du fric Quand j’suis fonc-dé j’suis nostalgique J’regarde combien on a pris des risques (aight) Ça fait toc-toc-toc à six du mat Ouais c’est nous les p’tits fils du diable (ouais c’est nous) Vas-y tire une taffe avant l’procès, le tribunal Quand mon p’tit frère pleure, il simule pas Parce que nos chances sont inégales Et qu’on veut changer ça mais qu’trop souvent ça fini mal J’pensais pas que le diable me charmerait Que le concept du bonheur deviendrait abstrait (ait ait ait) J’veux qu’on me laisse tranquille Ouais j’suis comme une fille dans une boîte gay (ouais) Ah ouais... ça y’est... Les déprimes partent puis les revoilà Parce qu’être dans ma tête c’est aussi violent faire hara [Refrain] C’est quand tu n'attend plus rien que tout arrive ou Ou tout arrive quand tu tentes le tout pour le tout À qui tu peux faire confiance quand tu t'sens au bout d’ta vie et que T’en peux plus ouais de rendre coup pour coup et que C’est quand tu n'attend plus rien que tout arrive ou Ou tout arrive quand tu tentes le tout pour le tout À qui tu peux faire confiance quand tu t'sens au bout d’ta vie et que T’en peux plus ouais de rendre coup pour coup Quand la lumière traversera la pièce j’serai déjà parti vers une autre vie Ambition maladive, j’vais jamais trouvé le monde trop petit (jamais) Entre le poids d’mes pêchés et le prix d’mes erreurs J’attends que le diable m’envoie son devis On m’dit d’me dépêcher que le temps est une horreur À cause de vous je pense trop la nuit Le monde aujourd’hui bouge tellement vite A présent mon cœur parle Lingala Lui et moi séparé par l’Afrique Et quand j’vais le voir, j’suis plus proche du Nirvana Le plus vieux continent ne guérit pas Ses vielles histoire remplis de guérillas Pendant qu’on s’bat contre des regards désinhibés par les shots de tequila Y’a pas que des bons bons dans la fêtes nan Y’a pas que des gros cons dans la hess nan Y’a beaucoup de moutons qui s’engraissent ouais Révoltons-nous dans le JEX ouais Où est la vie dont on a rêvé quand on était gosse mais pas endetté Avant que l’espoir s’envole, parte en fumé Dans un joint que t’as fait tourné [Refrain] C’est quand tu n'attend plus rien que tout arrive ou Ou tout arrive quand tu tentes le tout pour le tout À qui tu peux faire confiance quand tu t'sens au bout d’ta vie et que T’en peux plus ouais de rendre coup pour coup et que C’est quand tu n'attend plus rien que tout arrive ou Ou tout arrive quand tu tentes le tout pour le tout À qui tu peux faire confiance quand tu t'sens au bout d’ta vie et que T’en peux plus ouais de rendre coup pour coup Pas besoins des billets couleur chlorophylles Pour apaiser doutes et ses convictions Qu’on était jeune j’voulais plaire aux filles Maintenant garder ma femme est ma seule mission J’mène une vie inconsciente comme celui qui roule en état d’ivresse Qui s’fait un garrot dans les sanitaires Garde à vue, photos et test salivaire J’oublie pas qu’la nuit cache le maquillage Que toutes les rencontres sont des marques pages (hé) Merde mec princesse dans la journée dans l’Hôtel de Passe (hé) [Refrain] C’est quand tu n'attend plus rien que tout arrive ou Ou tout arrive quand tu tentes le tout pour le tout À qui tu peux faire confiance quand tu t'sens au bout d’ta vie et que T’en peux plus ouais de rendre coup pour coup et que C’est quand tu n'attend plus rien que tout arrive ou Ou tout arrive quand tu tentes le tout pour le tout À qui tu peux faire confiance quand tu t'sens au bout d’ta vie et que T’en peux plus ouais de rendre coup pour coup