Keblack - Parole : Bercé par la street

Keblack
Paroles de chansons Bercé par la street : On a des trous sur la peau, la rue nous a aimé,
De l'argent plein les poches, mais la prison nous a freiné
Attention y'a la police, garde ton détail sous l'polaire
Il m'a dit que j'allais le payer sur l'autoroute de la mort, j'arrive au péage,

Je ne suis pas un ange, t'en es pas un non plus,
Je ne suis pas un ange, t'en es pas un non plus,

Y'a des mecs de ma cité qui font des business
Et des rackets, bref, des mecs pas commodes,
J'entends des voix dans ma tête qui résonnent,
Qui me disent, j'suis qu'un effet de mode
J'ai 24 ans, oui j'ai mûri
De votre haine moi j'me nourris,
J'ai pas besoin d'une nourrice, j'suis Van Gogh avec un tarpé,
Bref j'suis une armurerie, faut que je nourisse l'écurie,
Perdu du temps, résultat frère j'dois courir
Perdu du temps, résultat frère j'dois courir

Eh ba N'deko, ma derti fina

Eh philo, dois-je tous les boma ?
D'la CC pleins les nasaux, j'arrive en balle comme mon gard Naza
Evidement qu'j'suis un zaza, j'suis KeBlack et pas Zazie,
Mon public est un peu zinzin,
Dans la rue font les voyous, mais en faite sont des voyelles,
Moi je voudrais que vous le voyiez, moi je prends le large à bord de mon voilier,
Nga na botami na poto,
Moi j'suis né en France, pasi na mukongo, ndeko j'ai mal au dos,
Na siliki, j'suis énervé, Na siliki, Ndeko, j'suis énervé

A bord de ma bécane, le bitume fait son nerveux, le bitume fait son nerveux.

Bercé par la street
Grâce à elle, on est devenu des hommes
Premier étage dans les bacs
Sortis d'nul part
Mais j'sais où j'vais