La fouine - Parole : Encore Une Nuit

La fouine
Paroles Encore Une Nuit de La fouine :

Merci à Julie pour les paroles

 

 

Corneille :

Encore une nuit, encore une nuit,
Séparé de vous,
Et si mon coeur n'a pas les mots
C'est la distance qui le retient.
Encore une nuit, encore une nuit,
Absent de nos rendez-vous,
Je cherche encore le courage de ces mots
" Je t'aime et je reviens "
La Fouine :
Les menottes ne m'ont pas laissé le choix
Frère, riche on l'est ou on l'est pas,
La vie de rêves non nous on connais pas, yeah,
Je suis né à Trappes pas à HEL.
Les grands du quartier touchent la coke
Pendant que les darones touchent les APL.
Les galères de la vie me font mûrir,
Je t'aime à ma mère j'ai jamais su lui dire.
Viré du collège la tête haute,
Depuis j'envois des SMS avec des faute à qui la faute ?
Les professeurs n'pouvaient pas me blairer,
A part fonce-dé jamais vous ne me verrez.
Je racket des trans dans le transillien,
Galère sur le sillon, poumon six cylindres.
Ferme ta gueule devant les keufs, c'est les putain de gle-ré.
Donner un nom cette idée ne m'a même pas effleuré.
J'ai pas connu les petits dèj' au Yoplait
Les mâtons écoutent aux portes pour kiffer mes couplets
Corneille :
Encore une nuit, encore une nuit,
Séparé de vous,
Et si mon coeur n'a pas les mots
C'est la distance qui le retient.
Encore une nuit, encore une nuit,
Absent de nos rendez-vous,
Je cherche encore le courage de ces mots
" Je t'aime et je reviens "
Soprano :
Encore une nuit, loin des bras de Morphée.
A contempler nos vies, nos douleurs et nos trophées,
A gamberger a ces tempêtes qu'on a dû traverser,
Ces fantômes du passé, qui mettent des cactus dans nos traversins.
Oui ces embrouilles, ces décès, ces larmes, ce sang versés.
Toutes ces soirées sans ceintures sans lacets,
Ces rappels d'huissiers, échec scolarisé,
Ces erreurs de parcours inspirés par Kaiser Söze.
Encore une nuit à se taper des barres,
A ne parler que de bord,
Gamberger comme les frangins qui ont la barre.
ça parle d'un nouveau départ,,
Mes cousins crachent sur les bords,
Pendant que certains prennent le ciel pour un aéroport.
Encore une nuit à se dire que demain sera mieux,
A se promettre le meilleur pour nos pieux.
Encore une nuit à se construire des château sur des sables mouvants.
Encore une nuit où le marchand n'a pas de sable à nous vendre.
Corneille :
Encore une nuit, encore une nuit,
Séparé de vous,
Et si mon coeur n'a pas les mots
C'est la distance qui le retient.
Encore une nuit, encore une nuit,
Absent de nos rendez-vous,
Je cherche encore le courage de ces mots
" Je t'aime et je reviens "
Encore une nuit, encore une nuit,
Séparé de vous,
Et si mon coeur n'a pas les mots
C'est la distance qui le retient.
Encore une nuit, encore une nuit,
Absent de nos rendez-vous,
Je cherche encore le courage de ces mots
" Je t'aime et je reviens "

Corneille :

 

Encore une nuit, encore une nuit,

Séparé de vous,

Et si mon coeur n'a pas les mots

C'est la distance qui le retient.

Encore une nuit, encore une nuit,

Absent de nos rendez-vous,

Je cherche encore le courage de ces mots

" Je t'aime et je reviens "

 

La Fouine :

 

Les menottes ne m'ont pas laissé le choix

Frère, riche on l'est ou on l'est pas,

La vie de rêves non nous on connais pas, yeah,

Je suis né à Trappes pas à HEL.

Les grands du quartier touchent la coke

Pendant que les darones touchent les APL.

Les galères de la vie me font mûrir,

Je t'aime à ma mère j'ai jamais su lui dire.

Viré du collège la tête haute,

Depuis j'envois des SMS avec des faute à qui la faute ?

Les professeurs n'pouvaient pas me blairer,

A part fonce-dé jamais vous ne me verrez.

Je racket des trans dans le transillien,

Galère sur le sillon, poumon six cylindres.

Ferme ta gueule devant les keufs, c'est les putain de gle-ré.

Donner un nom cette idée ne m'a même pas effleuré.

J'ai pas connu les petits dèj' au Yoplait

Les mâtons écoutent aux portes pour kiffer mes couplets

 

Corneille :

 

Encore une nuit, encore une nuit,

Séparé de vous,

Et si mon coeur n'a pas les mots

C'est la distance qui le retient.

Encore une nuit, encore une nuit,

Absent de nos rendez-vous,

Je cherche encore le courage de ces mots

" Je t'aime et je reviens "

 

Soprano :

 

Encore une nuit, loin des bras de Morphée.

A contempler nos vies, nos douleurs et nos trophées,

A gamberger a ces tempêtes qu'on a dû traverser,

Ces fantômes du passé, qui mettent des cactus dans nos traversins.

Oui ces embrouilles, ces décès, ces larmes, ce sang versés.

Toutes ces soirées sans ceintures sans lacets,

Ces rappels d'huissiers, échec scolarisé,

Ces erreurs de parcours inspirés par Kaiser Söze.

Encore une nuit à se taper des barres,

A ne parler que de bord,

Gamberger comme les frangins qui ont la barre.

ça parle d'un nouveau départ,,

Mes cousins crachent sur les bords,

Pendant que certains prennent le ciel pour un aéroport.

Encore une nuit à se dire que demain sera mieux,

A se promettre le meilleur pour nos pieux.

Encore une nuit à se construire des château sur des sables mouvants.

Encore une nuit où le marchand n'a pas de sable à nous vendre.

 

Corneille :

 

Encore une nuit, encore une nuit,

Séparé de vous,

Et si mon coeur n'a pas les mots

C'est la distance qui le retient.

Encore une nuit, encore une nuit,

Absent de nos rendez-vous,

Je cherche encore le courage de ces mots

" Je t'aime et je reviens "

 

Encore une nuit, encore une nuit,

Séparé de vous,

Et si mon coeur n'a pas les mots

C'est la distance qui le retient.

Encore une nuit, encore une nuit,

Absent de nos rendez-vous,

Je cherche encore le courage de ces mots

" Je t'aime et je reviens "Corneille :


Encore une nuit, encore une nuit,

Séparé de vous,

Et si mon coeur n'a pas les mots

C'est la distance qui le retient.

Encore une nuit, encore une nuit,

Absent de nos rendez-vous,

Je cherche encore le courage de ces mots

" Je t'aime et je reviens "


La Fouine :


Les menottes ne m'ont pas laissé le choix

Frère, riche on l'est ou on l'est pas,

La vie de rêves non nous on connais pas, yeah,

Je suis né à Trappes pas à HEL.

Les grands du quartier touchent la coke

Pendant que les darones touchent les APL.

Les galères de la vie me font mûrir,

Je t'aime à ma mère j'ai jamais su lui dire.

Viré du collège la tête haute,

Depuis j'envois des SMS avec des faute à qui la faute ?

Les professeurs n'pouvaient pas me blairer,

A part fonce-dé jamais vous ne me verrez.

Je racket des trans dans le transillien,

Galère sur le sillon, poumon six cylindres.

Ferme ta gueule devant les keufs, c'est les putain de gle-ré.

Donner un nom cette idée ne m'a même pas effleuré.

J'ai pas connu les petits dèj' au Yoplait

Les mâtons écoutent aux portes pour kiffer mes couplets


Corneille :


Encore une nuit, encore une nuit,

Séparé de vous,

Et si mon coeur n'a pas les mots

C'est la distance qui le retient.

Encore une nuit, encore une nuit,

Absent de nos rendez-vous,

Je cherche encore le courage de ces mots

" Je t'aime et je reviens "


Soprano :


Encore une nuit, loin des bras de Morphée.

A contempler nos vies, nos douleurs et nos trophées,

A gamberger a ces tempêtes qu'on a dû traverser,

Ces fantômes du passé, qui mettent des cactus dans nos traversins.

Oui ces embrouilles, ces décès, ces larmes, ce sang versés.

Toutes ces soirées sans ceintures sans lacets,

Ces rappels d'huissiers, échec scolarisé,

Ces erreurs de parcours inspirés par Kaiser Söze.

Encore une nuit à se taper des barres,

A ne parler que de bord,

Gamberger comme les frangins qui ont la barre.

ça parle d'un nouveau départ,,

Mes cousins crachent sur les bords,

Pendant que certains prennent le ciel pour un aéroport.

Encore une nuit à se dire que demain sera mieux,

A se promettre le meilleur pour nos pieux.

Encore une nuit à se construire des château sur des sables mouvants.

Encore une nuit où le marchand n'a pas de sable à nous vendre.


Corneille :


Encore une nuit, encore une nuit,

Séparé de vous,

Et si mon coeur n'a pas les mots

C'est la distance qui le retient.

Encore une nuit, encore une nuit,

Absent de nos rendez-vous,

Je cherche encore le courage de ces mots

" Je t'aime et je reviens "


Encore une nuit, encore une nuit,

Séparé de vous,

Et si mon coeur n'a pas les mots

C'est la distance qui le retient.

Encore une nuit, encore une nuit,

Absent de nos rendez-vous,

Je cherche encore le courage de ces mots

" Je t'aime et je reviens "