La fouine - Parole : Dans ce monde

La fouine
Paroles Dans ce monde de La fouine : J'écris pour les oubliés, j'écris pour les mecs à part, j'écris pour les écroués, gros, j'écris pour les mecs au square On est toujours pris pour cible, j'ai pas besoin d'être crédible, la daronne pleurait au parloir et moi, j'restais insensible Pour les p'tits qui veulent signer pro, j'écris pour les frères au trou Sans capote, j'la mets au fond, gros, j'suis pas Kostas Mitrouglou Ils nous tirent dessus, les gilets jaunes sont devenus gilets rouges J'me suis marié avec la rue, khoya, c'est une mauvaise épouse Si j'te tourne le dos, c'est que quand j'avais rien, t'étais pas là Ils ont enfermé Ramadan alors pourquoi pas Benalla ? Pas de justice pour Adama, rien n'a changé depuis Obama Le rap engagé s'est désengagé, la filha de puta J'ai grandi dans l'illicite, j'ai jamais sucé des bites, je sais qu'là, t'es sur repeat, les vestes vont se retourner vite T'as pas écarté pour percer, pour ça qu'tu taffes au McDrive Dans l'rap, y a plus de putes qu'au 5 5 5 Ils sont sous GHB, ils vont finir en HP, j'fais pas preuve de lâcheté, j'ai pas besoin de m'racheter La jalousie t'a achevé, non, moi, rien ne peut m'acheter Le quartier peut briser tes rêves, demande à MHD J'ai toujours des choses à dire, j'ai grandi là où ça tire Autour de moi, ça part en couilles, gros, plus ça suce, plus ça s'en tire Ouais, la vie est un combat, gros, j'ai les poings d’Apollo Creed et si j'raconte n'importe quoi, petit, c'est que la bouteille est vide Parce que c'est dead... Dead ou en vie Fouiny Parce que je vis et je meurs dans ce monde (dans ce monde) Oui, je ris et je pleure mais j'affronte Et je l'aime d'un amour inconditionnel, j'veux rentrer Mais la juge a refusé ma conditionnelle, j'dois rester (ouais, ouais) Parce que je vis et je meurs dans ce monde (dans ce monde) Oui, je ris et je pleure mais j'affronte Elle a taillé, depuis, plus rien n'est pareil, j'fais les fils mais cette gov' ne peut pas me ramener auprès d'elle, c'est la merde Conte de fée-fée, j'sors le Fe-Fe, si t'as poucave, viens pas m'checker Ma coke est blanche comme les békés, maman n'avait rien à léguer Audemars Piguet toujours réglée, rap français, gros, j'l'ai trop Kengué Gros, j'ai appris à encaisser, personne voulait de moi comme Jésé J’étais p'tit, pour un rien j’sortais l’Glock, les jaloux, je les vois pas comme Sandra Bullock J'avais rien mais j'ai jamais baissé mon froc, j'rappe comme à l'époque, 18 carats VVS, Fouiny ne connaît pas le toc Et j'les baise, baise, baise jusqu'au profond de leur être Du fin fond de ma Banlieue Sale, gros, j'suis venu chanter mon mal-être J'suis pas là pour le paraître jusqu'à ce que ma vie s'arrête J'remercie Dieu, j'achète baraque, moi qui vendait des barrettes Parce que je vis et je meurs dans ce monde (dans ce monde) Oui, je ris et je pleure mais j'affronte Et je l'aime d'un amour inconditionnel, j'veux rentrer Mais la juge a refusé ma conditionnelle, j'dois rester (ouais, ouais) Parce que je vis et je meurs dans ce monde (dans ce monde) Oui, je ris et je pleure mais j'affronte Elle a taillé, depuis, plus rien n'est pareil, j'fais les fils mais cette gov' ne peut pas me ramener auprès d'elle, c'est la merde