orelsan - Parole : Mes grands-parents

	orelsan
Parole Mes grands-parents : Des fois, ma grand-mère sort un rôti de son sac à main Elle fait toujours en sorte que tout l'monde mange à trois fois sa faim Elle peut vivre six mois sans mettre le pied dans un magasin Parce que c'est pas donné Un franc est un franc même si tu changes la monnaie J'ai cru qu'mes grands-parents étaient radins mais c'est pas vraiment vrai C'est juste qu'ils ont connu la vraie merde, et qu'ils ont peur de manquer À l'âge où je goûtais mon premier McFlurry Daim Mon grand-père braconnait des lapins dans le jardin du noble du coin À l'âge où j'ai eu mon premier scooter Mes grands-parents plongeaient dans un ravin quand ils entendaient un réacteur Ma grand-mère a le même téléphone que ton dealer Avec son numéro scotché dessus même si elle le connait déjà par cœur Mon grand-père il roule les "R" : il a l'accent de son patelin Et ça ressemble bizarrement aux clichés d'un accent africain Mon grand-père a construit sa cave à la main Il m'a déjà mis des grandes tartes en m'disant : "Fais pas l'malin" Il a des doigts, c'est des bites À force d'y planter des clous, des hameçons, des agrafes et toutes sortes de câbles électriques Mon grand-père a plein d'phrases philosophiques Qu'il répète souvent, genre : "Rien n'est illégal si personne n'est au courant" Mes grands-parents ont souvent l'air un peu flippants C'est sûrement parce qu'ils connaissent plus de morts que de vivants Et aussi parce qu'ils ont potentiellement tué des gens Chez eux, y'a suffisamment de fusils pour alimenter tout un régiment Mes grands-mères sont magnifiques sur les photos en noir et blanc Autour desquelles y'a plein d'objets inutiles, fascinants Mon grand-père pense que les joueurs de basket sont trop grands Qu'en cas d''égalité au foot ça devrait se jouer au nombre de corners gagnants Quand mon grand-père a passé le permis les feux rouges n'existaient pas Et les clignotants, c'était ses bras J'ai suivi beaucoup de chemins J'ai ouvert de nombreux sentiers