S.pri noir - Parole : Nymeria

S.pri noir
Parole de Nymeria : Y'a trop d'choses à dire, mate comment ça *paw* Une daronne qui pleure, un p'tit frère qui s'tire On descend du bloc, on descend du pire Mamen, je t'explique, y'aura pas de tirs, pas de deal Ouais, c'est nous qu'on trouve cagoulés, capuchés Ouais, c'est nous qu'on trouve Certains n'ont plus le choix, la tess, c'est l'enfer Viens tester l'envers du décor, très peu s'raient [?] Élevé aux pattes, aux coups d'savates, mes meilleurs potes vendent du kamas L'impact de balles sort du FAMAS, ce putain d'monde fait qu'tu cavales Maintenant, y'a plein [?] cavale, cousin l'accent vient d'la calle Quand t'arrêtera d'faire de l'argent, y'aura plus personne pour t'aider Y'aura plus personne pour t'aider, c'est des cafards, faut du bégon Devant les shtars, toi, tu bégaies, nous, sous nos sapes, y'a du teflon La vie, c'est pas un Luc Besson, dedans les [?] dans l'caisson Des marques de luxe dans le bre-cham, maintenant, c'est tout pour la ber-flam Mais y'a plus grave à gérer, des SDF dans la rue Une société à l'arrêt parce que du taf, y'en a plus Et même si y'en a encore, dis-moi ton contrat va pour quoi ? Pour vivre dans l'treize et s'arracher les ch'veux à chaque fin du mois En fin [?], en Ford, Clio, on cherche tuyaux pour sortir de la merde, on marche en bande, trio Dakar, Rio, la misère tue nos cardios, avec les politiques, pas d'love, pas d'rapports cordiaux Ouais, c'est nos vies Ouais, c'est nos vies Eh, j'marche avec des bonhommes aux profils très peu économes Rien à foutre de leurs psychologues, on consomme l'alcool de bonhomme Paris pas les Sables-d'Olonne, nos darons se pètent la colonne Nos reuss sont belles même voilées, [?] sous un ciel étoilée Pour une sombre histoire de terrain, le silence se met à parler Combien d'entre nous qui sert, combien d'entre se sont fait rafaler ? Mon Seigneur, pardonnez-nous, nous, on s'croit au-d'ssus des lois Double sniper sur les toits, on traîne en meute comme font les loups Révolutionnaire, masque à gaz, veste camouflée Man, j't'invite à voir réellement c'que l'État nous fait moi et toute ma bande Nous cogitons à comment faire le blé La vie c'est savoir rendre les coups quand tu tombes, savoir se lever Ici, c'est jean, polo, faux passeport, le cuir du [?] Drogue dure, Tribunal, des moments [glauques] à quinze piges À onze ans, la cigarette, la cocaïne, à vingt-six, des virginités disparaissent dans Toyota Avensis Du haut d'ma tour, j'ai vu la Terre, ses deux fesses tourner On les laissera le pied à terre avec les vestes retournées Marine s'fait péter sur l'A6 tout adversaire sans dents Marine Le Pen est une raciste, elle ne peut pas faire semblant La race humaine devient bien trop space Trop d'balles, trop d'cam', trop d'stress Trop d'immondices, le temps passe, le temps presse Mamen, le monde est une grosse garce sans North Face