Arsenik - Son : Paradis Assassiné

Arsenik
Parole de la chanson
Moi j'voulais que mes raps soient des putains de caresses Ou des poings dans la gueule Qu'ça reste un phare dans ces ténèbres quand nos scrupules disparaissent. (J'suis seul). J'suis seul avec ma plume. J'célèbre la vie,